Accueil > 1936-1940 : échos de guerre > De la mobilisation à la défaite

1936-1940 : échos de guerre

 

De la mobilisation à la défaite

Défilé des troupes allemandes, place Clémenceau à Biarritz

Affiche pour la mobilisation. Septembre 1939.  E dépôt Saint-Jean-de-Luz 4 H 36 (SDA 64 - Bayonne)

Rapport bimensuel sur l’opinion publique envoyé par le sous-préfet de Bayonne au préfet le 4 octobre 1939. 1 M 47. (SDA 64 – Pau)

Pendant la drôle de guerre, le gouvernement resserre le contrôle policier sur les éléments jugés dangereux et les « indésirables ». Le Parti communiste, considéré comme un danger pour la défense nationale, est interdit.

Rapport de gendarmerie relatif à la perquisition dans les locaux du Parti communiste interdit. 28 septembre 1939. 3 U 1/41 (SDA 64 – Bayonne)

Rapport de gendarmerie retraçant le parcours de Jesus Martinez, militant communiste espagnol, depuis son arrivée à Saint-Etienne-de-Baïgorry en 1923. 18 octobre 1940. 87 W 29. (SDA 64 – Pau).

En mai-juin 1940 les habitants du Pays basque sont les témoins directs de la défaite avec l’arrivée, sur la côte basque, des troupes allemandes dès le 25 juin.

Avis à la population de Saint-Jean-de-Luz avant l’arrivée des troupes allemandes. E dépôt Saint-Jean-de-Luz 4 H 36 (SDA 64 – Bayonne).

Défilé des troupes allemandes, place Clémenceau à Biarritz. Sans date. Non cotée. Photo du fonds Aubert (Bibliothèque municipale de Bayonne).

Certaines unités de l’armée française se replient en Béarn. Dans les fonds conservés aux Archives départementales - Site de Pau, on trouve le discours d’un général prononcé le 25 juin 1940.

Discours lu par le général Besson, commandant le 2ème R.A.M. (régiment d’auto-mitrailleuses) à ses troupes. 58 W 4 (SDA 64 – Pau)

Lettre du curé de Coublucq sur les débordements de l’armée française à Arros-de-Nay en juin 1940. Août 1940. 87 W 29 (SDA 64 – Pau)

De nombreux réfugiés du Nord et de l’Est de la France convergent vers les Basses-Pyrénées. Il est à rappeler que les Basses-Pyrénées, également terre de danger et d’instabilité durant le Premier conflit mondial, ont été une terre d’accueil pour les voisins issus d’une Espagne en crise.

Lettre de l’amiral Darlan aux préfets sur les réfugiés Alsaciens-Lorrains. Septembre 1941. 1031 W 228 (SDA 64 – Pau)

Note sur l’état d’esprit des réfugiés lorrains à Nay. Juin 1942. 87 W 46 (SDA 64 – Pau)


© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - Contact - Plan du site - Crédits