Accueil > Outils > Mots-clés > Milice

Outils

Milice

La Milice française, souvent appelée simplement Milice, est une organisation politique et paramilitaire française créée le 30 janvier 1943 par le gouvernement de Vichy pour lutter contre le « terrorisme », à savoir l’action de la Résistance. C'est aussi la police politique et une force de maintien de l'ordre du régime de Vichy. Le chef officiel de la Milice est Pierre Laval, chef du gouvernement, mais le véritable responsable de ses opérations est son secrétaire général, Joseph Darnand, fondateur du Service d'ordre légionnaire (SOL), précurseur de la Milice française. Sa montée en puissance marque, selon certains historiens, la fascisation ultime du régime de Vichy. Suivant l’exemple des Nazis, et agissant en complément de la Gestapo et des autres forces allemandes sur le territoire français, les miliciens usent couramment de la délation, de la torture, des rafles, des exécutions sommaires et arbitraires, participant à la traque des Juifs, des réfractaires au STO et de tous les déviants dénoncés par le régime et la population. Leur pratique systématique de la violence et leurs nombreuses exactions, tout comme leur collaborationnisme jusqu'au-boutiste, contribuent à les faire rester très minoritaires au sein d'une population qui les rejette largement. La Milice n'eut jamais plus de 35 000 membres (29 000 adhérents en automne 1943 dont seulement 10 000 étaient actifs). Même après son développement en zone occupée, la Milice ne dépassa jamais 15 000 militants réels au total.


© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - Contact - Plan du site - Crédits