Accueil > Outils > Mots-clés > Procès de Riom

Outils

Procès de Riom

Ce procès se déroule du 19 février au 15 avril 1942, dans la ville de Riom (Puy-de-Dôme). Voulu par les dirigeants du régime de Vichy, et particulièrement par le maréchal Pétain, il a pour objectif de démontrer que les hommes politiques de gauche de la IIIe  République française sont responsables de la défaite de 1940. Les accusés principaux, qui seront inculpés, sont Léon Blum, Édouard Daladier et Maurice Gamelin. Paul Reynaud et George Mandel, également inculpés, ne seront pas poursuivis. L'évolution du procès met de plus en plus en lumière la vérité, à savoir que la responsabilité de la défaite incombe principalement à la déficience et aux carences manifestes du haut commandement militaire et qu'il en va de même en ce qui concernait le choix de l’Armistice du 22 juin 1940 et de la reddition qui s'ensuit. Les accusateurs se retrouvent accusés, mais il ne faut surtout pas mettre dans l'embarras le nouveau régime ; ce dernier ayant fait passer des consignes très claires sur la façon dont l’on devait présenter l'affaire. Hitler, exaspéré par la tournure des événements, fait alors pression sur le régime de Vichy pour mettre fin au procès et tenter ainsi de limiter les dégâts. Le 14 avril 1942, après vingt-quatre audiences, le procès est suspendu pour un « supplément d'information ». L'affaire est définitivement clôturée le 21 mai 1943.


© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - Contact - Plan du site - Crédits