Accueil > Outils > Mots-clés > Zone occupée - zone nord / zone libre - zone sud / zones interdites

Outils

Zone occupée - zone nord / zone libre - zone sud / zones interdites

Conformément aux dispositions précisées dans l’article 2 de la convention d’Armistice signé le 22 juin 1940, la France est divisée en deux : la zone libre, représentant en gros la moitié sud de la France, est sous l'autorité du gouvernement de Vichy tandis que la zone occupée ou zone nord, moitié septentrionale du pays à laquelle il faut ajouter toute la façade Atlantique, voit l’installation des troupes d'occupation, l’Allemagne y exerçant ses prérogatives de puissance occupante.

Le département des Basses-Pyrénées est également coupé en deux : la zone occupée, comprenant la région côtière et montagneuse de l’extrême Ouest et la zone libre englobant Béarn et Soule. Ces deux zones sont séparées par la ligne de démarcation traversant le département sur 150 km allant de Sault-de-Navailles à Arnéguy en passant par Orthez, Salies-de-Béarn, Sauveterre, Saint-Palais, Saint-Jean-Pied-de-Port. Cette frontière, étroitement surveillée, ne pouvant être franchie, ni dans un sens ni dans l’autre sans autorisation (« ausweiss »), est une contrainte importante pour les populations mais aussi le théâtre de nombreux incidents : passage de réfugiés espagnols, de communistes, trafics divers et marché noir... S’accommodant pourtant de cette situation, des passeurs proposent, souvent contre rémunération, des moyens de traverser clandestinement la ligne.

Deux secteurs du territoire français sont également déclarés « zones interdites ». Tout d’abord, une vaste étendue et certaines villes du Nord et de l’Est de la France occupée dont les habitants avaient fui l’avance nazie jouent le rôle de zone tampon, destinée à accueillir des populations allemandes. Une bande de terre de quelques kilomètres de large le long des côtes de la Mer du Nord, de la Manche et de l’Océan Atlantique est également interdite afin de faciliter l’installation des défenses des forces occupantes préfigurant le Mur de l'Atlantique.

Voir aussi « ligne de démarcation ».


© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - Contact - Plan du site - Crédits