Accueil > Outils > Biographies > René Bousquet

Outils

René Bousquet

Né le 11 mai 1909 à Montauban (Tarn-et-Garonne) – mort le 8 juin 1993 à Paris. Haut fonctionnaire français. 

Il exerce, sous le gouvernement de Pierre Laval, les fonctions administratives de Secrétaire général à la police du régime de Vichy du 18 avril 1942 au 31 décembre 1943. Il occupe, à ce titre, un rôle principal dans la collaboration avec l'occupant allemand. Il organise en particulier la rafle des Juifs l'été 1942 (rafle du Vel’ d’Hiv’), mettant en œuvre l'initiative, avec Laval, de faire rafler et déporter également les enfants. Fin juillet, il reçoit une lettre du général SS le félicitant de la conduite exemplaire de la police française. En 1943, sentant le vent tourner, il prend des contacts avec la Résistance, sabote certaines opérations montées contre les maquis ou procède à des libérations de personnes détenues. Il démissionne sur l'ordre d'Himmler, le 31 décembre 1943 puis est arrêté par la Gestapo le 9 juin 1944, juste avant la Libération, et conduit avec sa famille en résidence surveillée en Bavière. Libéré en avril 1945 par les Américains, il est incarcéré à la prison de Fresnes du 17 mai 1945 au 1er juillet 1948. Bousquet se retrouve opportunément être l'avant-dernier Français à comparaître en Haute Cour de justice, en 1949. L'épuration est alors à bout de souffle, l'opinion plus préoccupée par la Guerre froide et les nouveaux problèmes nés de la reconstruction. Au terme d'un procès de trois jours, René Bousquet est acquitté par la Haute Cour de justice du chef « d'atteinte aux intérêts de la défense nationale », mais déclaré « convaincu du crime d'indignité nationale » frappant automatiquement tous ceux qui avaient accepté de participer aux gouvernements de l'époque vichyste, et condamné à la peine minimale de « cinq ans de dégradation nationale ». Il en est « immédiatement relevé pour avoir participé de façon active et soutenue à la Résistance contre l'occupant ».


© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - Contact - Plan du site - Crédits