Accueil > Outils > Biographies > Paul Reynaud

Outils

Paul Reynaud

Né le 15 octobre 1878 à Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence) – mort le 21 septembre 1966 à Neuilly (Seine-et-Marne). Homme politique français.

Il est issu d’une famille profondément marquée par les bouleversements économiques du XIXe siècle. Après avoir parcouru le monde avec ses parents et une fois ses études terminées, il s’inscrit au barreau de Paris et est élu en 1910 premier secrétaire de la Conférence des avocats. Durant le premier conflit mondial, il est mobilisé comme sous-lieutenant dans le service sanitaire. Il entre dans la carrière parlementaire en 1919. Il est élu à la Chambre des députés en 1919, puis de 1928 à 1940. Sous la IIIe République il est nommé plusieurs fois ministre en charge des portefeuilles des Finances, des Colonies et de la Justice. En 1940, il reprend le ministère de la Guerre à Édouard Daladier et s’adjoint le maréchal Pétain comme vice-président et le général de Gaulle comme sous-secrétaire d’État à la Guerre. Tenu pour responsable de la défaite de 1940, il démissionne le 16 juin de la même année. Le maréchal Pétain le fait interner au château de Chazeron en septembre 1940 puis au fort du Portalet. Il est ensuite arrêté par les Allemands et emprisonné au camp d’Oranienburg, puis gardé prisonnier dans le Tyrol. Il est libéré le 7 mai 1945 par les troupes alliées. De 1946 à 1958, Paul Reynaud est réélu député et devient ministre de l'Économie nationale et des Finances en 1948. Successivement rallié au général de Gaulle en 1958 puis à Jean Lecanuet lors de l'élection présidentielle de 1965, il meurt le 21 septembre 1966 à Neuilly sur Seine en laissant ses mémoires.


© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - Contact - Plan du site - Crédits