Accueil > 1940-1944 : occupation et Révolution nationale > Ligne de démarcation, zones interdites

1940-1944 : occupation et Révolution nationale

Ligne de démarcation, zones interdites

Demande de laissez-passer de M. Etchart à Saint-Jean-Pied-de-Port

Le département est coupé en deux par la ligne de démarcation. Celle-ci passe par Orthez, Sauveterre, Saint-Palais, Saint-Jean-Pied-de-Port. La zone non-occupée des Landes est rattachée à la Préfecture de Pau. Certains éléments du fonds des Archives départementales concernent donc Aire-sur-Adour et les cantons environnants. La traversée de cette nouvelle frontière est strictement contrôlée, avec des complications administratives conduisant parfois à des épisodes dramatiques. 

Rapport de gendarmerie relatif à la ligne de bus Mauléon-Bayonne. 30 septembre 1941. 1031 W 142 (SDA 64 – Pau)

Lettre du Préfet au Ministère de l’Intérieur relative à la mort d’un vieil homme près de la ligne de démarcation à Sarbazan. 22 octobre 1940. 1031 W 182 (SDA 64 - Pau)

Demande de laissez-passer de M. Etchart à Saint-Jean-Pied-de-Port. 28 janvier 1943. 2 ETP 2/47 (SDA 64 - Bayonne)

L’occupant crée des zones interdites, près de la frontière, mais aussi sur la côte.

Traduction d'une proclamation allemande invitant la population non indispensable à quitter la ville. 6 mai 1943. E dépôt Biarritz 4 H 31 (SDA 64 – Bayonne)


Témoignage audiovisuel de Jeanne Doxaran, qui assurait la tournée pour une boulangerie à Bunus et Larceveau (témoignage en basque).

Enregistrement du 18 juin 2008. 12 AV 172 (SDA 64 – Bayonne).


© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - Contact - Plan du site - Crédits