Accueil > 1940-1944 : occupation et Révolution nationale > L'État français et le Maréchal Pétain

1940-1944 : occupation et Révolution nationale

L'État français et le Maréchal Pétain

Extraits du numéro spécial de l'Indépendant des Pyrénées du 20 avril 1941 édité lors de la visite du Maréchal Pétain à Pau en avril 1941

Les fonds relatifs à la période du régime de Vichy sont extrêmement riches. Ils permettent de découvrir les détails du fonctionnement et de la composition des organismes officiels et parallèles émanant de l’État français.

Les utilisateurs du dossier en ligne pourront découvrir ces aspects autour d’un moment fort – la visite officielle du Maréchal Pétain en avril 1941 - qui fait de la zone non-occupée des Basses-Pyrénées un espace privilégié de l’application progressive de la Révolution nationale – et d’un lieu symbolique – la prison « politique » du fort du Portalet en vallée d’Aspe.

Tract anniversaire de la prise de fonction du Maréchal Pétain. 17 juin 1941. 1 J 473 (SDA 64 – Pau)

Discours du Maréchal Pétain aux paysans. 1941. 1 J 1875 (SDA 64 – Pau)

Extraits du numéro spécial de l'Indépendant des Pyrénées du 20 avril 1941, magazine officiel édité lors de la visite du Maréchal Pétain à Pau en avril 1941. 1031 W 262 (SDA 64 – Pau)

A la fin de l’année 1940, le cabinet du maréchal met en place des Centres de propagande de la Révolution nationale dans chaque département. Ils s’organisent notamment autour des « équipes du maréchal » et d’un délégué à la propagande.

Carte d'adhérent (de propagandiste) aux «équipes du Maréchal ». Date. 1031 W 167 (SDA 64 - Pau).

Organigramme des missions et objectifs des « équipes du Maréchal » rédigé sur une page d'écolier. Sans date. 1031 W 167 (SDA 64 - Pau)

Renseignements sur des adhérents potentiels des « équipes du Maréchal » domiciliés à Morlaàs et dans ses environs. 18 juin 1941. 1031 W 167 (SDA 64 - Pau)

Lettre confidentielle de 1942 sur les dérives du délégué départemental à la propagande des Basses-Pyrénées. 1031 W 167 (SDA 64 - Pau)

Le fort du Portalet, situé à cheval sur les communes d’Etsaut et de Borce, en vallée d’Aspe, a été construit entre 1842 et 1870 pour protéger la route d’accès au col du Somport. Le 18ème RI, qui s’est illustré lors de la Première Guerre mondiale l’a occupé.

Le régime de Vichy en a fait une prison de quelques personnalités de la IIIe République entre novembre 1941 et la fin de l’année 1942.

Lettre du sous-préfet informant des réactions des Oloronais lors du passage des prisonniers politiques acheminés vers le fort du Portalet. 15 novembre 1941. 87 W 50 (SDA 64 - Pau)

Lettre de l’inspecteur des renseignements généraux basé à Urdos informant de la venue au fort du Portalet des avocats de Léon Blum, d’Édouard Daladier, de Georges Mandel et de Paul Reynaud. 17 novembre 1941. 87 W 50 (SDA 64 - Pau)

Lettre du général Bérard au préfet régional donnant quelques points de règlement de la prison du fort du Portalet. 22 septembre 1942. 87 W 50 (SDA 64 - Pau)

Certains – rares – documents renseignent sur les conditions de détention au fort du Portalet en 1941-1942. Ils évoquent le départ définitif des internés « célèbres », dont certains ont été jugés lors du procès de Riom entre février et avril 1942.

Ordre de récupération par la police des colis et du courrier éventuels destinés à Georges Mandel et Paul Reynaud. 31 décembre 1942. 87 W 50 (SDA 64 - Pau)

Feuillet sur le parcours de Georges Mandel de son arrestation à son assassinat. Sans date. 87 W 50 (SDA 64 - Pau)

La mise en place de la Révolution nationale transparaît à travers l’action du SOL devenu Milice française.

Texte du discours du chef de la Légion française des combattants au Maréchal Pétain à Pau. 20 avril 1941. 1031 W 262 (SDA 64 - Pau)

Compte-rendu de l’Assemblée constitutive de la milice des Basses-Pyrénées et des Landes. 1er mars 1943. 87 W 46 (SDA 64 – Pau)

Comptes-rendus du commissaire des renseignements généraux des 20 mars 1943, 3 et 24 septembre 1943 sur une réunion de la milice à Oloron ainsi que la création d'une section féminine et d'une section jeune de la milice. 87 W 46 (SDA 64 - Pau)

Lettre du commissaire central de Pau au préfet le 7 mars 1943, concernant le conflit entre miliciens et gardiens de la paix. 87 W 46 (SDA 64 - Pau)

Réquisitions de locaux à Pau pour la milice. Mars 1943 et mai 1944. 87 W 46 (SDA 64 – Pau)

Les grands travaux menés par l’État français ont aussi concerné les Basses-Pyrénées. Ceux de la haute vallée d’Ossau ont impliqué des internés espagnols, d’anciens brigadistes et des jeunes engagés dans les chantiers de jeunesse

Brouillon d'un article relatant la visite par le préfet du chantier de la centrale électrique de Fabrèges et de la nouvelle route construite vers le col du Pourtalet. 10 octobre 1942. 1031 W 142 (SDA 64 – Pau).

La zone occupée du département dépend de la préfecture des Landes. C’est donc aux Archives départementales des Landes à Mont-de-Marsan qu’est conservé l’essentiel des archives administratives de l’arrondissement de Bayonne.

La marge de manœuvre des autorités françaises est très limitée du fait de la présence de l’occupant. Mais au Pays basque comme ailleurs, une part importante de la population adhère à l’idéologie de l’État français, du moins dans les premiers mois.

Affiche « Ici habite un mauvais français ». [1944]. E dépôt Bayonne 17 S 24 (SDA 64 - Bayonne).


© Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques - Contact - Plan du site - Crédits